La Gonâve : le présumé bandit appréhendé se nomme « Black Satan » et non Vlaw, l’allié de « Baz Pilat »

Publié par CHARLEMAGNEDESHOMMES le 

BLACK

Black Satan

 

« Black Satan », ainsi connu, a été appréhendé par la police à la Gonâve, dans la nuit du 22 février 2019 vers 9h00. Selon des sources fiables ce n’est pas « Vlaw », l’allié de Baz Pilat, contrairement à ce que croyaient nombreux.

Les rumeurs fusent de toute part. Confusion totale sur l’identité d’un homme que les forces de l’ordre ont attrapé, début du week-end dernier dans la ville ansoise. Cheveux tressés, visage cicatrisé, l’homme noir portait apparemment des habits militaires, a-t-on constaté. La photo de celui-ci a fait le tour des réseaux sociaux, croyant qu’il s’agissait de Vlaw un présumé bandit très connu à Port-au-Prince. Certains utilisateurs, ont même eu le temps de saluer le travail impeccable de la police à Anse-à-Galets pour ce coup de filet. L’information a envahi la toile, probablement sans vérification.

 

BS

Alors, parfois à trop vouloir informer ou faire le buzz à travers les réseaux, on désinforme la population. De très souvent on n’est pas assez informé, observe-t-on. Une mauvaise pratique qui est malheureusement devenue monnaie courante et est remarquée même auprès des professionnels de l’information. « Sa se foto #Vlaw gwo chèf bandi ki tap fonksyone anndan peyi a jodiya lapolis ans a galè depoze lapat sou li », a facebooké Loucko Desir, le présentateur de « Matin Débat » sur Radio Télé Eclair, samedi écoulé. « Gwo kout kloch pou lapolis », a-t-il soutenu. D’autres médias en lignes ont abondé dans le même sens.

BLACK

Sonson alias Black Satan

Cependant, selon des sources officielles, l’individu s’appelle « Black Satan ». Et d’autres informations ont même révélé qu’il est un gonâvien. Ce dernier serait à la tête d’un groupe gang armé qui sème la pagaille dans la communauté gonâvienne. Par ailleurs, le maire de la municipalité ansoise, Ernso Louissaint a démenti toutes les informations faisant croire qu’arme et argent ont été saisis pendant cette opération.

« Black Satan » a été transféré dans la capitale Haïtienne (Port-au-Prince) pour les suites juridiques depuis le samedi 23 février 2019.

 

Facebook crédit photo

 

Publicités

REPORT THIS AD

REPORT THIS AD

SHARE THIS:

SUR LE MÊME THÈME

La Gonâve : le cambiste Garilome Fils grièvement blessé par balles

Les 5 jeunes gonâviens qui ont marqué 2018

Top 10 des plus belles femmes gonâviennesAvec 6 commentaires

Répondre